Accueil

Accueil

Qu’est-ce que c’est ?

Maker Savoie Mont-Blanc est un projet d’association universitaire qui a pour but de réunir plusieurs personnes de filière différentes autours de la démarche DIY (Do It Yourself) afin centraliser et transmettre les connaissances à toutes les personnes intéressées. Le projet a pour but premier d’aider notre filière (STIC ESET) et plus particulièrement les étudiants de 3eme année en licence  électronique embarquée et de proposer un surplus de connaissance ou une remise à niveau en électronique essentiellement.
La finalité de ce projet est de pouvoir organiser un grand partenariat entre chaque filière et possiblement avec des sociétés et développer ensemble des projets innovants, fun ou ambitieux, ou même de faire découvrir au grand public la démarche DIY.

Pourquoi ?

Nous sommes un petit groupe d’étudiants en électronique ayant conscience de la grande disparité de niveau dans notre filière et du retard de certaines personnes par rapport au cours et à la pratique. Ce projet est pour nous le défi de pouvoir transmettre nos connaissances personnelles dans le domaine de l’électronique, un défi de mettre en œuvre une structure permettant de nous réunir et de travailler ensemble en entraide. Nous souhaitons ajouter une touche pratique et concrète qui apporterait un plus à notre formation au-delà des cours que nous suivons et ce au travers d’applications réelles et ludiques.

Comment ?

Nous souhaitons mettre en place deux grands concepts au sein notre projet dans le but de pérenniser le cœur d’activité de notre future association. Le premier concept sera dédié à la formation : concentrer les savoirs, les synthétiser et transmettre les connaissances mais surtout de les rendre accessibles. Le deuxième concept sera la mise en pratique concrète autours de mini projets ou directement en relation avec un grand projet collectif. Nous voulons promouvoir une autre manière de se former et d’inventer au travers d’un espace convivial et dans la bonne humeur.
Dans un futur lointain, le but sera de se développer en dehors du cadre universitaire et de pouvoir impliquer le public à cette nouvelle pratique du DIY ou autrement dit, du bricolage 2.0 à la manière d’un FabLab.